Jean-Marc Borello est né à Aix-en-Provence le 7 décembre 1957, il grandit dans la petite ville de Gardanne en Provence sein d’une famille ouvrière. A l’âge de 19 ans, il quitte le sud pour la région parisienne afin de suivre une formation d‘éducateur spécialisé auprès de jeunes délinquants.

Cette formation sera le point de départ de son engagement au service des publics vulnérables. Il décide de s’engager dans le service public et décroche un poste de chargé de mission à la Mission interministérielle à la Lutte contre la toxicomanie (MILT), au sein de laquelle il propose le dispositif « été chaud », visant à subventionner les départs en vacances des jeunes issus des quartiers populaires de la ville.

Gaston Defferre, alors Maire de Marseille, lui propose de venir tester ses propositions dans la cité phocéenne. De 1983 à 1985, il sera ainsi conseiller technique à la mairie de Marseille. Ce poste lui permettra de développer des moyens paramunicipaux d’accompagnement des usagers de drogue et des politiques d’accompagnement social dans les quartiers populaires. Il occupera par la suite différents postes en cabinets ministériels, notamment auprès du Ministre Gilbert Trigano, délégué national aux nouvelles formations auprès du Premier Ministre Laurent Fabius.

En 1984, et suite à sa rencontre avec la chanteuse Régine Choukroun, Jean-Marc Borello créé une association, SOS Drogue International, dont le but est de développer des dispositifs innovants en faveur des personnes souffrant d’addictions. Un an plus tard, et en réaction à l’épidémie du Sida qui touche la France, il créé l’association SOS Habitat et Soins pour proposer des solutions novatrices d’hébergement et d’accompagnement de personnes atteintes du Sida.

Le GROUPE SOS prend forme petit à petit à partir de 1987 en joignant ces deux associations au sein d’une seule structure, SOS Insertion et Alternative, avec l’idée qu’il faille faire converger les moyens des petites associations pour gagner en efficacité. Le Groupe va alors élargir son champ d’action en faisant de la lutte contre les exclusions, sous toutes ses formes, sa raison d’être. Le GROUPE SOS s’empare ainsi de nouveaux sujets, accompagnement des mineurs, hébergement des sans-abris, insertion professionnelle.

La même année, Jean Marc Borello quitte définitivement la fonction publique et devient président d’un groupe de Petites et Moyennes Entreprises dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Il sera ainsi pendant 10 ans à la tête du Groupe Régine, propriétaires de restaurants, cafés et boîtes de nuit partout en France.

En sus de ses activités professionnelles, il milite au sein d’associations de lutte contre le Sida. Il deviendra président de l’Union des associations de lutte contre le Sida (UNALS), vice-président de Sidaction, des Elus locaux contre le sida, ou encore d’Ensemble contre le Sida.

En 1997, et alors que ses activités associatives étaient jusque-là bénévoles, Jean-Marc Borello décide de se consacrer à plein temps au développement du GROUPE SOS. Convaincu du modèle économique novateur que le Groupe porte dans le secteur associatif, il impulse une forte diversification des activités du Groupe dans les années 2000.

Cette diversification amène une notoriété qui le pousse à s’investir dans le débat public relatif aux activités du Groupe. Il contribue notamment au fondement du Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES) dont il devient Président. A partir de 2009, il publie des tribunes et ouvrages tels que « SOS contre toute attente », « L’Entreprise du 21ème siècle sera sociale ou ne sera pas », « Manifeste pour un monde solidaire ».

Ses travaux et son engagement au service de l’intérêt général lui valent d’être élu Entrepreneur social de l’année par la Fondation Schwab en 2016, à Davos.

Il s’engage par ailleurs en politique, en co-fondant le mouvement En Marche ! dont il devient Délégué National à la transition économique et sociale et membre du Bureau exécutif. Il y portera le modèle de l’entreprise d’intérêt général.

En 2018, la Ministre du Travail Muriel Pénicaud le charge de rédiger un rapport sur l’inclusion par l’emploi. A la suite de 400 auditions pendant 4 mois, un record, Jean-Marc Borello présente le rapport « Donnons-nous les moyens de l’inclusion », qui contient 19 recommandations sur les politiques d’inclusion par l’emploi. Ce rapport sera plébiscité par les acteurs de l’insertion professionnelle et accompagnera le doublement des crédits de l’insertion, la réforme des contrats aidés et le changement de paradigme dans l’approche de l’inclusion.

A la suite de ce rapport dont la grande majorité des recommandations seront reprises, il est chargé par le gouvernement de lancer un plan national de mobilisation des entreprises pour l’insertion professionnelle. Cette mobilisation, baptisée « La France une chance, les entreprises s’engagent », rassemble 10 000 entreprises autour d’engagements volontaires et concrets en matière d’emploi, pour faire de l’entreprise un moteur de la cohésion sociale nationale.

En Octobre 2019, le GROUPE SOS fête ses 35 ans. Plus que jamais investi pour la lutte contre toutes les formes d’exclusions, le Groupe reste constamment à l’écoute des besoins qui émanent des champs sanitaires, sociaux, médico-sociaux, culturels et environnementaux.

Le Groupe représente aujourd’hui 18 000 salariés, un chiffre d’affaire dépassant le milliard d’euros et plus de 550 établissements et dispositifs répartis dans une cinquantaine de pays. Le GROUPE SOS est aujourd’hui présent dans 8 secteurs d’activité, Santé, Solidarités, Séniors, Jeunesse, Emploi, Culture, Transition Ecologique et Action Internationale.

Jean-Marc Borello est Officier de l’Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’Honneur.

Jean-Marc Borello est l’auteur de sept ouvrages :

  • L’entreprise doit changer le monde, éditions Débats Publics, 2019
  • Choisir son monde, co-écrit avec Hélène Le Teno, éditions de l’Atelier, 2017
  • Pour un capitalisme d’intérêt général, éditions Débats Publics, 2017
  • Manifeste pour un monde solidaire, co-écrit avec Jean-Guy Henckel (Directeur du Réseau Cocagnes), éditions du Cherche midi, 2015
  • Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles, édition Rue de l’échiquier, 2013
  • L’entreprise du XXIème siècle sera sociale ou ne sera pas, éditions Rue de l’échiquier, 2012
  • SOS, contre toute attente, éditions Rue de l’échiquier, 2009

Retrouvez Jean Marc Borello sur les reseaux sociaux : Facebook Twitter Linkedin